Thomas Pesquet, sa vie sans gravité, en librairie

L'astronaute, qui a fait ses études à Toulouse, publie ce mercredi son premier roman autobiographique intitulé « Ma vie sans gravité », aux éditions Flammarion.

Thomas Pesquet ma vie sans gravité

18 octobre 2023 à 21h16 - Modifié : 18 octobre 2023 à 22h40 par ARTHUR LE MAOUT

Il a fait de l'espace sa deuxième maison. Mais ça, ne le répétez jamais à Anne, son étoile, qui le guide vers l'infini et au-delà. Thomas Pesquet, l'homme aux 396 journées dans l'espace, se raconte sans détours dans Ma vie sans gravité, son premier roman autobiographique publié ce mercredi aux éditions Flammarion.

De son enfance en Normandie aux côtés de parents instituteurs, à ses études d'ingénieur à l'ISAE-Supaéro, ce supporter du Stade Toulousain revient sur le parcours du combattant qui conduit les futurs astronautes au frisson du premier décollage. Une trajectoire hors du commun, qui l'a emmenée sur les pas de lancement des missions Proxima à Baïkonour, (Kazakhstan, 2016), puis Alpha à Cap Canaveral (États-Unis, 2021).

 

 

Il faut dire qu'elle lui était destinée, cette vie dans l'espace, à ce petit bonhomme qui pilotait, dès l'âge de deux ans, un vaisseau de fortune fabriqué par son père dans du carton et un coussin. Une carrière, ça ne tient parfois qu'à un fil ... et même à une dent ! On découvre dans ce roman qu'un candidat ne peut pas s'envoler pour l'espace s'il a une carie, du moins, un plombage. Ça ne fait pas les affaires de la Petite Souris.

Ma vie sans gravité regorge de détails, les expériences réalisées à bord de l'ISS, à 400 kilomètres au-dessus de nos têtes, et des questionnements plus pratiques : comment manger, se laver, et dormir dans l'espace ?

 


Toulouse photographiée depuis ISS le 27 février 2017

 

Un jour, j'irais sur la Lune ?

 

Plus jeune Européen recruté comme astronaute, plus jeune Français à s'envoler pour la Station spatiale internationale, et premier Français commandant de l'ISS, Thomas Pesquet ne se fixe aucune limite. Ce n'est pas un secret, il rêve d'une troisième mission longue dans l'espace, et de pouvoir un jour imiter Tintin dans Objectif Lune.

L'ancien pilote d'Air France travaille d'arrache-pied, pour le poser, sur la Lune, et se voir sélectionné par la NASA. Plusieurs places ont été négociées par l'agence spatiale européenne (ESA), de qui dépend Thomas Pesquet, pour les missions à venir, entre 2025 et 2030.

 

> Ma vie sans gravité, Thomas Pesquet (Flammarion, 380 pages, 24 euros, parution le 18 octobre 2023).

Dernier article


Titres diffusés

Rechercher

En FM

Ariège

  • Ax-les-Thermes : 95.6
  • Pamiers : 102.9

Haute-Garonne

  • Saint-Gaudens : 93.6
  • Toulouse : 92.6

Gers

  • Auch : 88.6

Toulouse Alerte

Feux de foret