Un nouvel incendie dans le restaurant L'Amphitryon du chef Yannick Delpech

TOULOUSE FM
Le restaurant L'Amphitryon après un incendie criminel le lundi 28 janvier 2019
Crédit: �Limonana

13 février 2019 à 17h14 - Modifié : 15 février 2019 à 8h17 par St�phanie Mosbach

Qui en veut à Yannick Delpech, le chef étoilé, et à son restaurant L'Amphitryon ? Deux semaines après avoir été victime d'un incendie criminel, le restaurant une étoile situé à Colomiers, a été la cible d'un nouvel incendie. Le feu aurait pris à proximité des cuisines de l'établissement. Trois salariés se trouvaient à l'intérieur au moment du sinistre. Les pompiers, rapidement sur place, ont pu circonscrire le feu. L'opération aurait duré environ deux heures. Selon le Parquet, la piste criminelle semble à nouveau probable, comme le 28 janvier 2019. L'enquête a été confiée au Service régional de la police judiciaire (SRPJ), déjà chargé des différents cambriolages et de l'incendie volontaire. Pour rappel, au petit matin, un peu après 5 heures, un feu était parti du véhicule personnel de Yannick Delpech stationné sur le parking situé au sous-sol de l’établissement. Si le feu ne s'était pas propagé dans les parties supérieures, les fumées de l'incendie avaient endommagé une partie du bâtiment dont l'atelier de production et la cuisine. Des dégâts importants qui avait contraint Yannick Delpech à fermer les portes de l'établissement. L'Amphitryon était fermé jusqu'à « nouvel ordre », pour une durée indéterminée. Cette série de sinistres fait suite à des messages postés sur les réseaux sociaux par Yannick Delpech. Il s'en était pris aux casseurs en marge des manifestations des Gilets Jaunes, dans le centre de Toulouse, chaque samedi. Notamment le 20 janvier 2019 où Yannick Delpech avait écrit sur son compte Instagram : "Non, je ne baisserai pas les bras, non je ne m’abaisserais pas devant les injures, les intimidations, le saccage, la violence portés par une minorité qui ne veut que le chaos". Si la piste criminelle est privilégiée, pour l'heure aucune personne n'a été interpellée. Dans un communiqué Yannick Delpech se dit totalement atterré par les faits : "En début de matinée, un nouvel incendie s'est déclaré dans mon établissement L'Amphitryon, à Colomiers, avec mes salariés à l'intérieur, seulement quelques jours après le premier incendie, plusieurs actes de vandalismes et intimidations. Le SRPJ est en charge de l'enquête pour déterminer l'origine de l'incendie. Totalement atterré par les faits, aujourd'hui mes pensées se tournent vers la sécurité de mes salariés, de mes clients et de moi-même. Dans les heures qui viennent, je prendrais une décision concernant l'avenir de mes établissements.". Yannick Delpech qui se dit préoccuper par la sécurité de ses salariés. Si aucune information supplémentaire n'a été commentée depuis cette déclaration, la décision de Yannick Delpech pourrait impacter sur l'avenir de ses établissements dont : L’Amphitryon à Colomiers, La Cantine française à Fenouillet, ou encore la pâtisserie/salon de thé Sandyan situé rue Alsace-Lorraine, près de la place Jeanne d'Arc, à Toulouse.

Dernier article