Actus locales

Toulouse : Téléo, le nom du futur téléphérique urbain / Le chantier du téléphérique urbain toulousain est officiellement lancé

08 juillet 2019 à 08h37 Par Anthony Delmas / Stéphanie Mosbach
Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités lance le coup d'envoi des travaux préparatoires aux côtés de Jean-Luc Moudenc, Francis Grass et Marc Del Borello
Crédit photo : Anthony Delmas

Le chantier du téléphérique urbain toulousain est officiellement lancé. Dès septembre, les travaux de construction vont débuter dans la ceinture sud de Toulouse. Une ligne de téléphérique de 3 kilomètres va sortir de terre, pour s’élever à 70 mètres de haut. La mise en service est prévue pour dans 18 mois, fin décembre 2020.

Tisséo a trouvé le nom de son nouveau téléphérique : "Téléo". Choisi à la fois pour la racine de "téléphérique", la résonnance avec Tisséo mais aussi pour l’expression "là-haut", qui veut faire prendre de la hauteur aux voyageurs. Avec son tracé de 3 kilomètres, il sera le plus long de France. Il reliera les stations Université Paul Sabatier, le CHU Rangueil et la zone de l’Oncopole. Soit le sud de Toulouse. Dès ce mois de juillet, les premiers travaux préparatoires sont lancés. Vendredi 5 juillet, le coup d’envoi des travaux de réalisation de Téléo, le téléphérique version Tisséo a été donné officiellement. Les premiers essais de mise en service entre Paul-Sabatier et l’Oncopôle auront lieu à la fin de l’année prochaine. 

Le téléphérique toulousain reliera en fin d’année prochaine l’université Paul-Sabatier au site de l’Oncopole, via le CHU de Rangueil. "Ce sera le plus long de France qui va permettre de créer le premier maillon vers la Saint-Ursule, de l'Oncopole pour aller jusqu'à Colomiers. Une cabine toutes les 1'30 minutes en heure de pointe", explique Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités 

Écouter le podcast

Un chantier de 18 mois

Les travaux préparatoires vont donc durer deux mois. La création des stations (travaux génie civil et second œuvre) aura lieu de septembre 2019 à octobre 2020. En parallèle, les pylônes seront installés entre octobre 2019 et avril 2020, le système devrait être monté entre mai et octobre 2020. Le plus élevé des cinq pylônes de Téléo culminera à 70 mètres de hauteur, du côté de l’Oncopole. Grâce à la technologie à trois câbles déployée par la société Poma, il sera résistant à des rafales allant jusqu’à 108 km/h, et donc moins sensible aux vibrations.Les opérations d’accompagnement auront lieu sur toute l’année 2020. Les essais se feront pendant le mois de novembre 2020. La mise en service annoncée est prévue fin décembre 2020. La construction de ce téléphérique va coûter 82 millions d’euros HT (conception, réalisation, opération d’accompagnement et maîtrise d’ouvrage). Tisséo Collectivités devrait percevoir des subventions, notamment de l’Etat et de l’Union Européenne.

8 000 voyageurs attendus chaque jour

Tisséo voit grand pour ce téléphérique. En moyenne, selon le Syndicat mixte "Téléo transportera 1 500 voyageurs par heure et par voyages". 15 cabines seront mises en place dès le début du service. Elles pourront accueillir chacune 34 voyageurs dont la moitié places assises. La fréquence prévue en heure de pointe sera d’une cabine toutes les 1'30 minutes. Le service Téléo fonctionnera de 5h15 à 00h00.