Actus locales

Toulouse : Nouveau blocage devant le dépôt Amazon

03 juillet 2019 à 11h40 Par Stéphanie Mosbach - Anthony Delmas
Vives tensions entre salariés d'Amazon et les activistes écolos / Blocage du site Amazon par des membres de l'association ANV COP 21
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Délogés la veille par les Forces de l'Ordre, des membres d'associations écolos et des Gilets Jaunes ont une nouvelle fois tenté de bloquer le dépôt d'Amazon, route d'Espagne, quartier Langlade, à Toulouse. Ils se sont installés ce matin à 5 heures sur le site, empêchant les camions de rentrer ou de sortir du dépôt. Une situation qui a provoqué de vives tensions entre écolos et salariés d'Amazon.

Deuxième tentative pour les activistes des mouvements d’Action Non Violente COP 21 (ANV COP21), les Amis de la Terre, les Gilets Jaunes Toulouse, Y’a pas d’arrangement et Extinction. Ils ont tenté de bloquer l’entrée du dépôt Amazon de Toulouse, situé route d'Espagne, quartier Langlade. Arrivé tôt ce matin, vers 5 heures, ils ont installé des pneus devant l'entrepôt, pour empêcher toute sortie ou entrée. Ils se sont ensuite assis dessus pour former un barrage. Des dizaines de policiers étaient sur place pour sécuriser le secteur et la circulation. Mais, c’est à 8h30 que la situation s’est envenimée. Les salariés, qui avaient travaillé la nuit, ne pouvaient pas sortir. Sous les yeux des policiers, ils ont dégagé les pneus et délogé les manifestants qui s’y accrochaient. Après plus d'une demi-heure de vives tensions, le groupe d’activistes a décidé de lever le blocage pour éviter des débordements. Et vers 9h30, ils ont décidé de quitter les lieux. 

Amazon visé

Comme dans plusieurs villes françaises, Lille et Paris, les activistes protestent contre le mode de fonctionnement d’Amazon. Ils dénoncent la pollution du géant américain, par son modèle économique basé sur le transport. Tatiana, membre d’une association écologiste explique "Nous sommes pour la justice environnementale et sociale. Amazon est nocif pour l’environnement."

Écouter le podcast

Un dialogue de sourd a tenté d'être instauré par les membres des associations écolos avec les salariés du dépôt Amazon. Après quelques échauffourées, discussions vives et où le ton est monté très haut plus d'une fois, voire des cris, les deux camps ont entamé quelques discussions. Sans grand succès. Comme Toufik, salarié d'Amazon Toulouse depuis un mois et demi, qui "ne comprend pas la raison de leur présence".

Écouter le podcast

La réponse d'AMAZON

Dans un communiqué, le leader de la vente en ligne s’est défendu contre les attaques des militants écologistes. Le groupe Amazon paie "l’ensemble des impôts requis en France ainsi que dans l’ensemble des pays où il opère", indique-t-il. Il rappelle qu’il a annoncé la création de 1 800 emplois nouveaux emplois en CDI en France en 2019 et son ambition est de "réaliser 50 % de l’ensemble des livraisons à zéro carbone d’ici 2030".

Difficultés de circulation

Le blocage a aussi causé de gros problèmes de circulation. Les camions, qui venaient livrer ou chercher la marchandise, attendaient de pouvoir rentrer. Ils stationnaient sur la route et dans les ronds-points. A l’heure de pointe, les secteurs de Langlade, route d’Espagne et le périphérique intérieur depuis Empalot, étaient complètement saturés. Le calme est revenu vers 9h30.