Actus locales

Toulouse : Manifestation des agriculteurs en colère !

31 janvier 2018 à 01h00
Des tracteurs sur le périphérique toulousain, une opération escargot, des barrages filtrants ... Très tôt en ce mercredi 31 janvier, les agriculteurs de la Haute-Garonne, rejoints par ceux du Gers, sont passés à l'action. Une centaine de tracteurs et engins agricoles ont investi les grands axes autour de Toulouse sur le périphérique et les autoroutes qui y convergent pour protester contre le redécoupage de la future carte des zones agricoles défavorisées. Une nouvelle carte qui risque de réduire le nombre de communes éligibles à certaines aides européennes. Et mettre en péril, selon eux, des exploitations agricoles éligibles jusqu'ici et percevant des indemnités. Début 2017, la Haute-Garonne comptait 400 communes classées. Si cette nouvelle carte est appliquée, elle n'en compterait plus que 170. Agriculteurs en colèreAgriculteurs en colère Agriculteurs en colèreManifestation agriculteurs en colèreAgriculteurs Tracteurs

Manifestation agriculteurs sur l'A620, périphérique intérieur et extérieur au niveau du complexe scientifique de Rangueil

Une manifestation qui porte sur le redécoupage de la future carte européenne des zones agricoles défavorisées. Une réforme des aides européennes qui pourrait priver certains d'entre-eux de revenus. Des subventions pouvant aller de 6 000 à 15 000 Euros par exploitation, et par an. Ecoutez les raisons de la colère avec Michel Brousse de la FDSEA 31, Agriculteur céréalier à Beaumont-sur-Lèze  :

  D'où ce rassemblement. La manifestation a débuté par des premiers convois de tracteurs sur l'A64 et l'A68. Avant d'être rejointe par un convoi de tracteurs venant de Montgiscard en direction du périphérique A620. Dès 7h30 du matin, la circulation était très fortement ralentie, voire à l'arrêt sur certains axes routiers.  Les agriculteurs roulaient au ralenti. En tout ce sont un peu plus de 20 km de bouchons. Aux environs de 9h00, ils ont carrément tout arrêté pour une pause casse-croûte en plein milieu du périphérique provoquant une arrêt total de la circulation. Des pneus, quelques bottes de paille et des arbres ont été également enflammés à certains endroits sur le périphérique de Toulouse. D'où cette fumée noire visible dans le ciel toulousain. Un hélicoptère survolait également la Ville rose. En début d'après-midi, vers 14h30, les manifestants ont pris la direction du centre-ville où les premiers véhicules agricoles sont arrivés dans le quartier du palais de justice et de François-Verdier pour rejoindre la Préfecture. Les deux syndicats FDSEA Haute-Garonne et JA 31 bien décidés à rencontrer le Préfet Jacques Mailhos. Une mobilisation prévue donc toutes la journée ... Et peut-être plus tard dans la soirée. On ignore pour l'instant si le mouvement sera reconduit demain !

stephanie@toulouse.fm