Toulouse. Les professionnels de la petite enfance alertent sur la dégradation des conditions d’accueil

Les acteurs de la petite enfance en grève contre la réforme Taquet à Toulouse. Ce matin, environ 250 personnes mobilisées devant la préfecture de Haute-Garonne pour montrer leur opposition à la réforme.

TOULOUSE FM
La profession sest mobilis�e contre le projet de r�forme du Secr�taire d�tat Aur�lien Taquet, char
Crédit: Pixabay

2 février 2021 à 13h37 - Modifié : 2 février 2021 à 14h09 par Guillaume Pannetier

Les professionnels de la petite enfance à Toulouse étaient mobilisés ce matin devant la préfecture. Ils manifestaient contre la loi Taquet qui vise à réformer l'accueil des tout-petits. Ils étaient sont appelés à la grève mardi pour protester contre une réforme portée par le secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance Aurélien Taquet, qui devrait induire la présence de moins d’adultes auprès des enfants.

"C'est au gouvernement de donner les moyens et d'ouvrir plus de crèches"

Karine travaille dans une crèche toulousaine, elle ne cache pas sa colère face au projet de réforme des conditions de prise en charge des bébés et des jeunes enfants, dans les crèches mais aussi par les assistantes maternelles à domicile. "C'est au gouvernement de donner les moyens et d'ouvrir plus de crèches ou de former plus de professionnels qualifiés pour pouvoir accueillir plus d'enfants dans les crèches." plaide la jeune femme. Mathilde de son côté, s'inquiète pour l'avenir de la profession. "C'est la crise assurée si on pas plus de personnels alors que les enfants arrivent en masse."

"On veut la reconnaissance de notre métier." déclare Myriam. "Il faut une formation adéquate, c'est nécessaire. Nos métiers sont importants pour connaître le développement des petits. Il faut sauvegarder la qualité d'accueil des enfants.rajoute la jeune femme éducatrice au sein d’une crèche à Toulouse.

Dernier article