Actus locales

Toulouse. Le lycée Stéphane Hessel bloqué ce mardi matin avant une manifestation étudiante

26 novembre 2019 à 14h00 Par Guillaume Pannetier
Ce mardi matin le lycée Stéphane Hessel était bloqué avec une centaine d'élèves devant l'établissement.
Crédit photo : Guillaume Pannetier

C'est le deuxième lycée bloqué depuis ce début de semaine à Toulouse. Ce mardi 26 novembre 2019, les lycéens se sont mobilisés aux abords de l'établissement Stéphane Hessel avant la manifestation étudiant de cet après-midi.

C'est le deuxième lycée bloqué depuis ce début de semaine à Toulouse. Ce mardi 26 novembre 2019, les lycéens se sont mobilisés aux abords de l'établissement Stéphane Hessel.

Il est 8 heures, et aux abords du lycée Stéphane Hessel à Toulouse une centaine de lycéens se retrouvent devant l'établissement pour " avertir le gouvernement " que le jeudi 5 décembre les lycéens eux aussi seront dans les rues pour manifester. Les lycéens manifestent également en soutien aux deux étudiants qui ont tenté de s'immoler par le feu en ce mois de novembre, victimes de la précarité étudiante, et cherchent à dénoncer " le manque aberrant de moyens et de prise en charge des élèves ". Les cours n'ont donc pas eu lieu ce matin, et à l'extérieur de nombreux lycéens étaient rassemblés pour ce mouvement " contre les réformes " du gouvernement. Une affiche à par ailleurs était placardée sur les grilles de l'établissement : " Macron, rend le pognon ". Certaines personnes ont mit le feu à une poubelle aux alentours de 10 heures, qui a engendré une brève intervention de la police. Aucun élève n'a été interpellé.

" Plusieurs actions seront mises en place avant le 5 décembre "

Pour Jeanne, 17 ans, la lycéenne en première dans l'établissement, était au courant depuis 2 jours qu'une mobilisation allait se faire devant son lycée. " Depuis 2 jours sur les réseaux sociaux un éventuel blocage circulait. De nombreux utilisateurs partageaient cette information. Et depuis peu, des comptes " Blocus Toulouse " se sont créaient sur Snapachat et Instagram pour mobiliser les lycéens ". Scotch et ciseaux en mains, Maxence prépare l'affiche pour la placarder sur les grilles de l'établissement. Le jeune garçon affirme que plusieurs actions sont en cours d'organisation dans différents lycées avant la manifestation du 5 décembre. " On veut mobiliser le plus de lycéens possibles à Toulouse avant la grande manifestation du 5 décembre. C'est le moment pour le gouvernement d'écouter nous, lycéens. Par contre, nous condamnons fortement les personnes qui ont mit le feu ce matin, car cela nuit à notre image ".

Un rassemblement contre la précarité étudiante

Le blocage a été levé aux alentours de 14 heures, afin de permettre aux lycéens de rejoindre une manifestation prévue en centre-ville cet après-midi. L'Union des étudiants de Toulouse appelle à un rassemblement ce mardi à 14h30 à Jean-Jaurès.

Les syndicats dénoncent notamment la diminution des APL et demandent "au minimum, une augmentation importante d'au moins 20% des bourses étudiantes, l'augmentation du nombre de logements en cité universitaire" ou encore "dès aujourd'hui le gel puis la baisse des loyers en cité universitaire".