Toulouse : Le lourd bilan de la manifestation du 8 décembre 2018

TOULOUSE FM
Au centre le Préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot accompagné du Procureur de la République Dominiqu
Crédit: St�phanie Mosbach

11 décembre 2018 à 8h30 - Modifié : 15 décembre 2018 à 12h32 par St�phanie Mosbach

Après les manifestations du samedi 8 décembre 2018, un premier bilan a été dressé par le Préfet de Haute-Garonne, Etienne Guyot et le Procureur de la République, Dominique Alzeari. 500 ultra violents présents dans le cortège composé de 5 500 manifestants pour 500 policiers et gendarmes mobilisés. Un dispositif renforcé en fin d'après-midi. Des scènes de guérilla urbaine, des barricades en feu, des commerces saccagés ... le quartier Saint-Cyprien / Patte D'Oie a été l'épicentre de ces violences. La marche sur le climat et la manifestation dite "Des Gilets Jaunes" se sont télescopées. "Deux cortèges qui ont été infiltrés par des casseurs." selon le Préfet de Haute-Garonne. Dès 14h, les forces de l'ordre ont été prises à partie par des "ultra violents" qui ont dressé des barricades en feu avec des flammes atteignant parfois 10 mètres de haut. S'il est difficile pour l'instant de dresser un bilan chiffré de ces dégradations pour l'ensemble des commerces et des agences attaqués dans les quartiers de Saint-Cyprien et des Arènes, les dégâts sont importants. Au total : 41 commerces ont été touchés et attaqués samedi 8 décembre 2018. Le quartier Saint-Cyprien / Patte D'Oie qui a vécu une semaine chaotique. Le Préfet de Haute-Garonne et le Procureur de la République accompagnés du Directeur départemental de la sécurité publique, Nelson Bouard et du Général Bernard Clouzot, commandant du groupement de Haute-Garonne, ont tenu à saluer "le sang-froid exceptionnel des forces de l'ordre". Etienne Guyot a dans la foulée déploré "les saccages dont ont été victimes les commerçants et les conséquences pour l'activité économique". Au total, 42 gardes à vue dans le département, dont 6 en comparution immédiate. Selon le Procureur de la République Dominique Alzeari "Beaucoup avaient des antécédents judiciaires. Avec des profils pour certains dangereux." Des boulons, couteaux, maillets ou encore une bombe artisanale ont été saisies. 28 blessés parmi les forces de l'ordre et 12 chez les manifestants. Le pire a été évité selon le Préfet et le Procureur. Grâce à des interpellations en amont menées par les services judiciaires. Un lourd bilan alors que les lycéens, étudiants et syndicats s'apprêtent à manifester en ce mardi 11 décembre 2018. Le cortège s'élancera cet après-midi à 14h de la place Arnaud Bernard pour se diriger vers les Monuments aux Morts sur les allées François Verdier, à Toulouse. 

Dernier article


Titres diffusés

Rechercher
Aucun titre

En FM

Ariège

  • Ax-les-Thermes : 95.6
  • Pamiers : 102.9

Haute-Garonne

  • Saint-Gaudens : 93.6
  • Toulouse : 92.6

Gers

  • Auch : 88.6

Toulouse Alerte

Feux de foret