Actus locales

Toulouse : La Brigade des Incivilités entre en action

12 avril 2018 à 08h40 Par Stéphanie Mosbach
Emilion Esnault, Vice-président Toulouse Métropole et le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc
Crédit photo : Toulouse FM - Stéphanie Mosbach

Attention au PV ! La brigade contre les incivilités dresse maintenant des amendes…Jeter un mégot, un papier, une cannette, uriner sur un mur ou encore ne pas ramasser les déjections de votre chien peut vous coûter cher. Comme annoncé début 2018, la mairie, plus exactement la Métropole haussent le ton. Les auteurs d’incivilités sont désormais pistés par ces agents de la propreté. Une brigade composée d’agents en civil, chargés de prendre en flagrant délit les Toulousains, Métropolitains, qui salissent les rues de leur ville. Jusqu’ici ces "ambassadeurs de l’espace public" faisaient de la prévention. Aujourd'hui, ils sont habilités à verbaliser et à dresser des procès-verbaux. Ils ont été assermentés et munis d’une carte d'identité professionnelle. Emilion Esnault, Vice-président à Toulouse Métropole de la propreté, dresse les contours de l’action de cette brigade (…)

Écouter le podcast

L’amende peut aller jusqu’à 450 Euros pour un jet de mégot, votre chien qui se soulage ou un déchet jeté sur la voie publique. Les agents rédigent un PV de constat, envoyé à l'officier du Ministère public. Ensuite le Tribunal de police statue. Et c’est le juge qui fixe le montant selon la rédaction du procés-verbal. Il rend par la suite sa décision. Et une ordonnance est envoyée au domicile de la personne verbalisée. Il y a comparution devant le Tribunal de Grande Instance s'il y a contestation. Elles auront lieu tous les vendredis matins.

De son côté, la Police Municipale continue à dresser des amendes forfaitaires de 68 euros pour ces incivilités. 

Une décision "totalement assumée par Toulouse Métropole. La collectivité fait son travail. Mais la propreté c'est aussi l'affaire des citoyens. " selon Emilion Esnault. Le nettoyage coûte 45 millions d'euros chaque année. La Métropole a investi dans de nouvelles poubelles, plus larges (forme tulipe), des distributeurs de sacs pour les crottes de chiens. Autres investissements : des balayeuses et des hydrocapeuses. 

Parallèlement une campagne de communication a lieu actuellement pour sensibiliser le grand public. Notamment sur le fait que ces déchets se retrouvent ensuite dans le fluvial, les eaux de la Garonne. Au mois de novembre dernier, sur une seule journée, près de 17 000 filtres de cigarettes ont été ramassés dans le centre-ville et sur les berges. 

D’ici la fin de l’année 2018, 25 agents spécialisés seront en place à Toulouse, pour parcourir la ville. Une brigade complétée par 106 agents de propreté qui sont aussi assermentés pour dresser des constats en métropole en cas d'incivilité.