Actus locales

Toulouse. Inauguration des ramblas sur les allées Jean-Jaurès après trois ans de chantier

26 décembre 2019 à 10h00 Par Guillaume Pannetier
Une centaine de toulousains sont venus à l'inauguration des ramblas.
Crédit photo : Guillaume Pannetier

Devant une centaine de personnes, le maire de Toulouse a inauguré les nouvelles allées Jean Jaurès, ce mercredi 23 décembre. Ce nouveau lieu permet de relier l'hyper centre-ville à la gare.

Après trois ans de travaux, et pour un coût de 20 millions d'euros, cet axe de circulation entre la médiathèque de Marengo et la place Wilson s'est métamorphosé en une grande allée centrale piétonne de 17 m de large et 565 m de long, agrémentée d'arbres et de bancs. C'est en fanfare et musique qu'a commencée cette inauguration, après son report à cause de la météo le 13 décembre.

" Un autre dynamisme pour la ville "

Marie, toulousaine habitante du quartier Jean-Jaurès à Toulouse, se réjouit de cette fin de travaux : " C'est enfin agréable. Ne plus entendre le bruit des travaux, et puis le résultat est à la hauteur. Cet espace va permettre un autre dynamisme pour la ville. " témoigne la jeune femme. Pour Bastien, qui travaille dans un hôtel sur les allées, c'est un avantage : " C'est un avantage d'avoir modernisé ce lieu, maintenant j'ai hâte de voir comment on peut le rendre attractif avec des animations par exemple."

Sur le parcours de l'inauguration, une dizaine de manifestants sont venus protester contre le projet du Grand Matabiau, qui prévoit la rénovation du quartier de la gare et sa transformation en quartier d'affaires. Un projet qui participe, selon eux, à la "gentrification" de la Ville Rose, comme les "ramblas". Selon le maire Jean-Luc Moudenc, c'est tout l'inverse de la gentrification, "Ouvrir un espace à tous et librement, je ne vois pas en quoi c'est de la gentrification."

Des futures animations sur les ramblas ?

Durant cette inauguration, le maire de la ville a indiqué qu'à compter du mois de février, un marché de créateurs toulousains viendra animer le site tous les dimanches. Une piste potentielle pour implanter des kiosques est toujours d'actualité. Jean-Luc Moudenc a précisé que pour ce projet, la priorité avait été de livrer dans un premier temps l'esplanade avant de penser aux animations. Durant l'année 2020, la problématique pour faire avancer les animations sera étudiée plus en détails.