Actus locales

Toulouse : Evacuation d'un camp de Roms albanais installés sur l'île du Ramier

25 avril 2019 à 14h42 Par Stéphanie Mosbach
Ce matin le camp sur les allées Camille Soula à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

A Toulouse, ce matin, un camp de Roms d'origine albanaise a été démantelé par les forces de l'ordre. Depuis plusieurs mois, des tentes et des baraques de fortune étaient installées le long des allées Camille Soula, en bord de Garonne, entre le Stadium et la piscine Nakache. Une centaine de migrants, essentiellement des familles, y vivaient. Ce jeudi, ce camp a été démantelé et les personnes ont été acheminées en bus vers un centre d'accueil situé en ville. Le personnel de la Croix Rouge les attendait. L'évacuation du camp, aux environs de 8h, s'est déroulée dans le calme en présence d'une vingtaine de policiers. Une intervention qui a été effectuée par la préfecture Haute-Garonne et à la demande de la mairie de Toulouse. Ces migrants, parmi lesquels beaucoup d’enfants, ont été pris en charge afin que leur situation soit examinée au cas par cas, et selon leur situation familiale. Depuis quelques jours, les occupants de ce camp de fortune avaient été informés par les services de l'Etat qu'ils seraient délogés. La sous-préfète Sabine Oppilliart, chargée de mission auprès du Préfet de la Haute-Garonne (...)

Écouter le podcast

Au gymnase où les migrants ont été acheminés ce matin 

En fonction de leur situation, ils sont orientés et des propositions de solutions d’hébergement leur sont proposées. Depuis ce matin, une cinquantaine de personnes, issue de ce camp, ont été amenées vers d'autres centres situés en Haute-Garonne, dans la région Occitanie et également en France. La sous-préfète Sabine Oppilliart, chargée de mission auprès du Préfet de la Haute-Garonne (...)

Écouter le podcast

Cette évacuation intervient au lendemain d'une lettre ouverte de plusieurs maires demandant à l'Etat de réagir face à la situation des migrants et sans abris en France, dont le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. La semaine dernière, la mairie a dévoilé une enquête de terrain. Selon un comptage réalisé mi-février, plus de 4 100 personnes dorment dehors, dans la rue, sans abris, à Toulouse. De nombreuses personnes, présentes dans ce campement, en faisaient parties.