Actus locales

Toulouse et métropole : Roxana Maracineanu, ministre de la Jeunesse et des Sports en visite

05 juillet 2019 à 14h56 Par Stéphanie Mosbach
Roxana Maracineanu coupant le ruban officiel de La Maison des Arts Martiaux, aux côtés d'élus, et de Thierry Dusautoir, ex-Capitaine de l'équipe de France de rugby
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Ce matin, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Roxana Maracineanu, en visite à Toulouse, s'est rendue à Saint-Orens-de-Gameville, au sud-est de Toulouse pour inaugurer la Maison des Arts Martiaux (Mam). Une inauguration marquée par sa présence. Pour sa venue, et à ses côtés, plusieurs élus du territoire, dont Dominique Faure, maire de la commune. Parmi les invités officiels : Carole Delga, présidente de la région Occitanie, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse métropole et Jean-Jacques Mirassou du Conseil départemental de la Haute-Garonne. Le préfet de la région Occitanie, Etienne Guyot, quant à lui, était aux côtés de la ministre, pour un programme marathon. 

L’ancien joueur du Stade toulousain et ex-Capitaine de l’équipe de France de rugby, Thierry Dusautoir, était également présent en tant que parrain de ce nouveau complexe sportif de près de 500 m². A ses côtés, un autre sportif de renommé, l’ancien champion du monde de judo, Jean-Luc Rougé. Aujourd’hui président de la Fédération française de judo.

La Maison des Arts Martiaux

Equipé de deux grandes salles, dans un complexe de 4 962 m², étendu sur une parcelle de 15 000 m². Si ce complexe sportif porte le nom de la "Maison des Arts Martiaux", et s'adresse à priori aux sports de combat avec ses quatre tatamis, d'autres disciplines pourront y être pratiquées. D'autant que ce lieu pourra accueillir des compétitions locales, nationales et internationales avec ses 150 places dans les gradins. Une grande salle pour les sports de combat. Et une deuxième salle destinée à de multiples pratiques sportives telles que le tennis de table, le badminton ou le basket, offrant une capacité de 800 places assises. Coût total de la Maison des Arts Martiaux : 9 131 850 € TTC. La mairie de Saint-Orens a bénéficié de contributions financières venues de plusieurs partenaires, institutionnels et privés. Dont la région Occitanie, Toulouse métropole, le département de la Haute-Garonne et l’État. Ainsi que des Fédérations françaises de judo et de karaté. Et des mécènes privés.

La Maison des Arts Martiaux (Mam) répond également aux dernières règles environnementales. C'est le premier dojo de France à remplir les nouvelles normes imposées par la Fédération internationale de Judo. 

Roxana Maracineanu, ministre de la Jeunesse et des Sports 

Au cours de cette inauguration, la ministre de la Jeunesse et des Sports, a rappelé l’importance des structures sportives. D'autant que Dominique Faure, maire de Saint-Orens-de-Gameville, a annoncé au cours de son discours que "La Mam accueillerait dès 2019 des compétitions départementales, régionales et nationales, et à partir de 2020, des compétitions internationales.". Roxana Maracineanu a réaffirmé "l’importance des structures sportives en région.

Écouter le podcast

La ministre, ancienne championne internationale de natation, était également venue défendre son Plan "Sport-Santé 2019-2024". Avec pour ambition de renforcer la pratique d’une activité physique et sportive "à tous les âges de la vie". Pour Roxana Maracineanu "Le sport ne doit plus être simplement réservé aux fédérations ou aux associations" (...)

Écouter le podcast

Le Stade Toulousain rencontre la ministre (actualisé à 19h)

Roxana Maracineanu a terminé sa "journée marathon" par l’inauguration de la clinique universitaire du sport spécialisée dans la prise en charge des sportifs et pathologies du sport au CHU de Purpan en présence d’une partie de l’équipe du Stade Toulousain, dont son président Didier Lacroix et des joueurs, notamment Maxime Médard.