Actus locales

Toulouse : Epuisés et fatigués, les policiers appellent à fermer les commissariats

18 décembre 2018 à 09h00 Par Stéphanie Mosbach
Les policiers sollicités lors des manifestations 2018 à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Depuis cinq semaines, week-ends compris, les policiers ont été très sollicités avec notamment les manifestations des Gilets Jaunes, suivies de celles des lycéens. Des confrontations qui ont, au fil des semaines, souvent tourné à l'affrontement et aux violences urbaines. Nombre de policiers ont été blessés durant ces manifestations, particulièrement violentes les samedis. Epuisés, fatigués, les policiers veulent aussi faire entendre leurs voix. Le syndicat d'Alliance a décidé de lancer une opération baptisée "Fermons les commissariats" demain, mercredi 19 décembre 2018. Soit la veille de l'adoption par le Sénat du budget 2019 pour les forces de sécurité. Les policiers souhaitent "une véritable reconnaissance de la part du gouvernement". Ils réclament "un plan Marshall pour la police". Selon le délégué d'Alliance en Haute-Garonne, Sébastien Pélissier : "Les revendications ne portent pas sur la simple prime. Elles sont plus profondes et datent de plusieurs années. Les événements de ces dernières semaines ne sont que la goutte d'eau qui a fait déborder le vase." Les policiers se disent épuisés après plusieurs semaines de contestation sociale. D'autant que dès le début du "Mouvement 17 Novembre", certains policiers n'ont pas caché avoir des points de vue communs avec ceux des Gilets Jaunes notamment en ce qui concerne le pouvoir d'achat. Le syndicat Alliance Police Nationale, le deuxième syndicat représentatif à Toulouse, appelle demain au niveau national à "Une Journée Noire dans les Commissariats". Une fermeture mercredi 19 décembre 2018 toute la journée. Le syndicat "Alliance Police Nationale demande à tous les policiers de France de ne pas sortir des commissariats sauf en cas d'urgences absolues".