Toulouse : deux lycées bloqués par des élèves déçus par Parcoursup

Depuis ce matin, les lycées Stéphane Hessel à Jolimont et Les Arènes à Toulouse sont bloqués par des lycéens déçus des résultats du système d'orientation Parcoursup.

TOULOUSE FM
Blocage Lycée Jolimont
Crédit: Illustration�Twitter CUL

24 mai 2018 à 12h30 - Modifié : 8 octobre 2018 à 11h15 par St�phanie Mosbach

Après les étudiants, place aux lycéens ! Alors que la rentrée, en ce 24 mai 2018, s'est effectuée normalement à l'université Jean-Jaurès, au Mirail. Deux lycées ont manifesté en fin de matinée dans les rues de Toulouse. Des élèves déçus par le système d'inscriptions Parcoursup. Ce jeudi matin, ils étaient près de 70 lycéens à s'être réunis dans le centre-ville, dans le quartier Arnaud-Bernard, pour protester contre un système qu'ils estiment injuste. Pour rappel : Parcoursup c’est cette plateforme internet d'orientation, mise en place par l’Education nationale, pour permettre aux élèves de Terminale, qui passent le baccalauréat cette année, de formuler leurs vœux, afin d’intégrer l’enseignement supérieur par la suite. Depuis mardi soir, jour des réponses, les élèves sont fixés sur leur sort. "Oui", "oui si", "en attente", "non" … c’est le genre de messages que reçoivent les 37 416 lycéens inscrits dans notre académie, qui passeront les épreuves du bac cette année. Hier, mercredi 23 mai 2018, seuls 50% des élèves avaient au moins une réponse positive. Le même chiffre observé sur le plan national. 250 000 vœux ont pourtant été formulés dans l'académie de Toulouse. Un chiffre remarquable d'autant qu'ils concernent des filières où il y a une sélection préalable. Choix ou attente ? Telle était la situation suite aux résultats hier matin pour les élèves de Terminale de l'académie de Toulouse. Ceux qui manifestaient aujourd'hui estiment "avoir des réponses pour des vœux qui ne correspondent pas à leurs choix initiaux". En effet, ceux qui ont des réponses positives disposent d’une semaine pour accepter ou renoncer, soit jusqu'au 28 mai 2018. Dans la matinée, deux établissements scolaires ont été bloqués par les élèves, il s'agit du lycée Stéphane Hessel dans le quartier Jolimont et du lycée des Arènes. Pourtant mercredi la Rectrice Anne Bisagni-Faure, en visite au lycée Ozenne, expliquée "Avec ce système il y a plus d’accompagnement et d’aides aux élèves pour qu’ils fassent leur choix". Elle mettait en avant "le suivi individualisé que permet la nouvelle plateforme d’orientation, ainsi que sa dimension humaine". Ce matin, les élèves ne l'entendaient pas de cette oreille. Ils ont fait entendre leurs voix. Une manifestation "non organisée" qui a été très vite encadrée par les forces de l'ordre afin de disperser le mouvement. Mardi soir et hier, ils s'étaient aussi largement exprimés sur les réseaux sociaux suite aux résultats. Des messages non dénués d'humour ! Selon la Coordination unitaire lycéenne, le blocage des deux lycées serait reconduit jusqu'à ce vendredi matin. 

Dernier article