Actus locales

TFC : Les points forts à retenir de la présentation du coach Patrice Garande

29 juillet 2020 à 21h31 Par Guillaume Pannetier
Après la vente du club, le Toulouse FC a présenté son nouvel entraîneur devant la presse.
Crédit photo : TFC

La vente du Toulouse FC officialisée à Red Bird Capital Partners, le nouveau président Damien Comolli a pu présenter aux médias le nouvel entraîneur Patrice Garande.

Face aux journalistes, le coach du TFC a réaffirmé son intention de remonter au plus vite en Ligue 1 pour quitter la Ligue 2. Il souhaite également faire de nouveau du Stadium une place forte pour ses joueurs avec les supporters.

Je sais que les supporters ont souffert avec cette descente. Mais on ne peut pas le faire sans eux. On ne sait pas combien on pourra être dans le stade, mais on ne peut pas faire les choses sans eux. Il faut qu’il y ait une osmose. C’est à nous, joueurs, staff, d’aller les chercher, des les emmener avec nous. J’ai parlé d’attitude et de comportement, il faut que les supporters sentent qu’il y a une âme, même quand on ne sera pas très bons. Il faut que les supporters se reconnaissent dans l’équipe qui joue. J’aime bien un jeu vertical, attaquer, quand on défend en avançant. C’est ce qui doit faire l’identité du TFC. L’objectif est fixé : on veut monter. Il faut avoir l’attitude et le comportement pour cela. Je le répète tous les jours aux joueurs. Notre objectif est d’être prêt le 22 août pour Dunkerque (15h). Chaque fois qu’on souffre ensemble, qu’on met en place des choses dans l’animation défensive ou offensive, on ne pense qu’à cela (…).

Mobilisation de reconquête des supporters 

Une opération reconquête qui passe aussi par les supporters, auxquels il a tenu à adresser un message d’unité. Pour « aller les chercher », l’ancien caennais compte encore sur l’attitude de ses joueurs mais aussi sur une identité de jeu dans laquelle ils puissent se reconnaître. Attaquer, jouer de manière verticale et rythmée, défendre en avançant… Voilà dans les grandes lignes le projet que l’entraîneur souhaite mettre en place sur le terrain même si selon lui, « un match se gagne avant tout dans la tête  ».

Faire le deuil du passé

« Lors de mon premier discours aux joueurs, au milieu du terrain, je voulais que les joueurs entendent de ma part, que c’est là que ça s’est passé. La vérité vient toujours du terrain. La deuxième chose que je voulais enlever de leur tête : c’est que le Stadium doit être un lieu de plaisir et pas de souffrances. Je leur ai fait comprendre qu’ici c’était chez nous et qu’il fallait se réapproprier ce stade. On doit s’y sentir bien, fort, en confiance. Pour partir sur un nouvel objectif, il faut faire le deuil de ce qu’il s’est passé. »

Prochain rendez-vous le 22 août 

« J’ai affiché dans le vestiaire une date : 22 août, Dunkerque. Il n’y a que cela qui compte. Nous ne pensons qu’à cela, et c’est pour cela que nous souffrons actuellement. » Un premier match officiel au Stadium qui s’annonce en effet déterminant pour lancer le renouveau du TFC.