Plantation d’une micro-forêt au collège George Sand à Toulouse

Composée de 600 plants de végétaux, une micro-forêt urbaine vient d'être plantée dans un collège à Toulouse. Cette plantation s'effectue sur 200 m² selon la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki. Les détails.

TOULOUSE FM
Les 600 plants de v�g�taux ont �t� s�lectionn�s afin de former une association v�g�tale repr�sentati
Crédit: Twitter Coll�ge George Sand

12 mars 2021 à 16h27 - Modifié : 14 mars 2021 à 9h01 par Guillaume Pannetier

La micro-forêt du collège George Sand est située en façade des bâtiments, en bordure de la route de Saint-Simon à Toulouse. La plantation a nécessité au préalable un important travail du sol réalisé par le Conseil départemental. Les 600 plants de végétaux ont été sélectionnés afin de former une association végétale représentative du territoire et à partir des caractéristiques du sol, déterminées par les analyses réalisées par le Laboratoire départemental 31 Eva.

L’amélioration du cadre de vie

Ainsi, 17 essences champêtres locales dont 7 essences d’arbres comme le charme, l’érable, le frêne ou le merisier ont été sélectionnées.
Un paillage du sol et l’entretien des 3 premières années (arrosage en période de sècheresse et désherbage) seront également assurés par le Conseil départemental.

Ce projet, porté par le collège, le Conseil départemental et l’association Toulouse en Transition, répond aux engagements du Département en faveur de la transition écologique. En effet, la plantation de micro-forêt participera à l’amélioration du cadre de vie et servira de support à des projets pédagogiques. Elle permettra d’améliorer la qualité de l’air, de limiter les ilots de chaleur, le ruissellement et constituera un réservoir pour la biodiversité locale.

La méthode d'un botaniste japonais

Conçue au Japon par le botaniste Akira Miyawaki, cette méthode de plantation consiste à faire pousser une forêt native en 10 ou 20 ans sur des terrains urbanisés et/ou dégradés. Son principe combine la sélection d’un grand nombre d’espèces locales et une forte densité de plantation (environ 3 arbres par m²) qui permet l’émulation et la coopération entre les essences. La coopération entre les arbres permet un développement rapide et une grande résilience de la micro-forêt.

Par ailleurs, l'ensemble du projet est financé par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, pour un montant de 20 000 €.

Dernier article


Titres diffusés

Rechercher
Aucun titre

En FM

Ariège

  • Ax-les-Thermes : 95.6
  • Pamiers : 102.9

Haute-Garonne

  • Saint-Gaudens : 93.6
  • Toulouse : 92.6

Gers

  • Auch : 88.6

Toulouse Alerte

Feux de foret