Actus locales

Municipales à Toulouse : le maire sortant Jean-Luc Moudenc (LR) réélu avec 51,98% des voix

30 juin 2020 à 10h15 Par Guillaume Pannetier
A 59 ans, Jean-Luc Moudenc (LR, soutenu par LREM) conserve son fauteuil de maire de la Ville rose.
Crédit photo : Guillaume Pannetier

Jean-Luc Moudenc (LR soutenu par LREM), le maire sortant de la Ville rose a viré en tête au second tour des municipales, avec 51,98 % des voix selon les résultats défintifs. Il a déjoué les sondages qui donnaient son adversaire, l’écologiste Antoine Maurice à la tête d’une liste d’union de la gauche, vainqueur depuis plusieurs semaines.

Jean-Luc Moudenc reste maire de la Ville rose. Il l’emporte avec 51,98% des suffrages face à l’écologiste Antoine Maurice, qu’une série de sondages donnaient pourtant gagnant. "Toulouse est une ville de passions. Mais à la fin, elle choisit le point d’équilibre", a réagi le gagnant de l'élection, à l'annonce des résultats.

L'abstention a été de 55,15% pour ce scrutin à Toulouse, contre 63,3% lors du premier tour des municipales, le 15 mars 2020. Un chiffre record, tout comme le chiffre national avec environ 59% d'abstention au second tour, mais difficile à comparer avec celui des précédentes élections, en raison de la crise du coronavirus qui touche la France.

Jean-Luc Moudenc estime qu’il n’a pas été emporté par la vague verte parce qu’il a "proposé un projet de  rassemblement, parce que nous avons un bilan écologique et des projets tout aussi consistant pour continuer la transformation écologique de la ville."  

Antoine Maurice, le battu du jour

Après avoir adressé ses félicitations républicaines à Jean-Luc Moudenc il a dit regretter « le climat dans lequel s’est tenu cette campagne. Un climat fait de mensonges, de caricatures et d’attaques personnelles. Ce n’est pas ma conception de la politique ». 

Les Toulousains se sont légèrement plus mobilisés

Dans la Ville rose, les électeurs ont été plus nombreux à se rendre aux urnes le dimanche 28 juin (44,86 %) par rapport au 15 mars dernier, lors du premier tour en plein coeur de l'épidémie (36,66 %). Le maire sortant est arrivé en tête dans 139 bureaux de vote sur 263, les deux candidats ont été à égalité dans 5 bureaux de vote. 

Au final, sur l’ensemble de la ville, les deux candidats ont été séparés de 4 262 voix.