Actus locales

Météo : De violents orages sont annoncés aujourd'hui ! La Haute-Garonne en vigilance Orange

08 juillet 2019 à 07h55 Par Stéphanie Mosbach
Grêlons tombés près de Toulouse lors d'un précédent orage
Crédit photo : ©Facebook Toulouse FM

En ce lundi 8 juillet 2019, Météo France émet un bulletin de Vigilance Orange pour orages violents accompagnés de grêle sur le département de la Haute-Garonne. Notre département et la ville de Toulouse ne sont pas les seuls concernés par ce bulletin régional. L'Ariège, le Gers, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques sont également en vigilance. Selon les prévisionnistes, "des orages avec un risque fort de phénomène violent" sont attendus sur les départements pyrénéens "à partir de 14 heures et jusqu’à minuit". Des orages modérés venant d'Espagne et remontant vers la Nouvelle-Aquitaine. Et qui devraient traverser notre département, et touchés Toulouse et l'agglomération. 

Capture d'écran Twitter©Météo France/Juillet 2019

Selon l'organisme Météo France "Ces orages seront localement violents avec une activité électrique soutenue et des précipitations intenses pouvant atteindre 20 à 40 mm voire localement plus de 50 mm en peu de temps. Ils pourront également s’accompagner de chutes de grêle et de rafales de vent entre 80 et 100 km/h".

Dans ces conditions, il est fortement conseillé de ne pas se balader en montagne, en forêt et/ou dans les parcs et jardins. Protéger également vos extérieurs (jardins, terrasses, balcons), et tant que possible, empêcher tout objet pouvant voler ou tomber. Bref, rentrer les pots de fleurs. 

Le dernier orage en date était le mercredi 19 juin 2019. Il a provoqué de forts dégâts à certains endroits, notamment dans le sud de la Ville rose. Un orage localement violent, avec une rafale de vent mesurée à 137 km/h, accompagné d'un déluge de précipitations, de la grêle (grêlons de 2 cm). Il avait provoqué des scènes de déluge dans les rues toulousaines, très spectaculaires. Ainsi que dans les villes et communes au sud de Toulouse. Un phénomène court, mais d’une violence extrême.