Les avocats commencent leurs plaidoiries

16 juin 2009 à 0h00 par La rédaction

Ils se dressent en cavaliers blancs sur l'�chiquier du mal, les avocats des parties civiles n'ont pas de formule assez dure pour accuser Grande Paroisse et son directeur Serge Biechlin. Grossiers, m�prisants, menteurs, manipulateurs, l�ches... Ma�tre L�guevaques n'h�site pas � aller encore plus loin : il les accuse d'�tre venus avec leurs costumes sombres et leurs ch�quiers acheter le silence. Il les accuse aussi d'avoir lanc� des rumeurs avec la presse de barbouze. Les rumeurs... c'est bien ce qui pr�occupe le plus Maitre Alfort, avocat de la famille Jandoubi. Hassan Jandoubi c'est cet int�rimaire d�c�d� lors de l'explosion et suspect� un temps d'�tre un terroriste. Pour cette famille endeuill�e, il n'y a eu aucune empathie de l'opinion mais que de la haine. Alors aujourd'hui, Maitre Alfort demande que Hassan Jandoubi soit une victime comme les autres. Les avocats d�noncent aussi une course � la rentabilit� au d�triment de la s�curit�. Ils ont demand� une sanction exemplaire pour mettre les dirigeants industriels fassent � leur responsabilit�. L'audience reprend demain, � 8h30, avec les plaidoiries de trois autres avocats des parties civiles Maitres Benayoun, Topaloff et L�vy.

Dernier article