Le tribunal examine la présence d'hélicoptères

15 avril 2009 à 0h00 par La rédaction

Le proc�s AZF a �limin� hier une des pistes les moins cr�dibles.Le tribunal s'est pench� sur la pr�sence d'h�licopt�res � proximit� du site ce matin du 21 septembre 2001. Deux appareils �taient bien en vol mais rien d'anormal.Un des h�licopt�res �taient un puma de l'arm�e, l'autre un �cureuil de la gendarmerie.Le pilote du Puma est venu t�moigner.Il venait de se poser au moment de l'explosion.Il a d'ailleurs cru que le bruit venait de son h�licopt�re.Le pilote de la gendarmerie, lui, a d�coll� juste apr�s l'explosion, justement pour partir en reconnaissance. Si ces deux hommes �taient convoqu� hier c'�tait pour une simple raison.Un cam�raman de France 3 avait enregistr� un bruit d'h�licopt�re au moment de l'explosion. Il s'agissait donc de savoir si ce bruit �tait celui d'un de leur appareil ou s'il pouvait venir d'un troisi�me h�licopt�re non identifi�. Le pilote du puma est formel : c'est bien le bruit de son h�licopt�re sur l'enregistrement. maitre Soulez-Larivi�re l'avocat de la d�fense, insiste pour savoir quand m�me si �a ne pourrait pas �tre un troisi�me h�licopt�re. Le pr�sident du tribunal s'agace : "il faut arr�ter les fantasmes sur les missions secr�te", selon lui. Deux experts sont ensuite venus conforter les t�moignages des pilotes. La th�se d'un accident ou d'un acte malveillant avec un h�licopt�re semble donc compl�tement �cart�e.

Dernier article


Titres diffusés

Rechercher
Aucun titre

En FM

Ariège

  • Ax-les-Thermes : 95.6
  • Pamiers : 102.9

Haute-Garonne

  • Saint-Gaudens : 93.6
  • Toulouse : 92.6

Gers

  • Auch : 88.6