Actus locales

La Préfecture de Toulouse a célébré "Les Rencontres de la Fraternité"

17 mai 2018 à 08h50 Par Stéphanie Mosbach
Valentin Pailliez à la tribune Rencontres de la Fraternité Préfecture Toulouse
Crédit photo : Toulouse FM - Stéphanie Mosbach

Entraide et citoyenneté pour cette quatrième édition.

"La réussite peut aussi passer par la fraternité" selon le préfet de la région Occitanie. C'est par ces mots que Pascal Mailhos a défini ces Rencontres de la Fraternité. Elles se sont déroulées hier après-midi, mercredi 16 mai 2018, à la Préfecture de Toulouse en présence de 300 jeunes. Promouvoir l'égalité des chances et l’insertion professionnelle ! L’occasion de mettre en avant les organismes, écoles et associations de la Ville, qui aident ces jeunes en difficulté ou issus de quartiers sensibles aux travers d’initiatives de tutorat ou de parrainage. A tour de rôle ces jeunes se sont exprimés sur leur expérience. Comme Quentin Mure, 24 ans. Un Master de philo en poche, il a bénéficié d’un parrainage par l’intermédiaire de l’association NQT (…)

Écouter le podcast

En seulement quelques mois Quentin a pu postuler à cinq offres d’emploi. Car au-delà de l’aide matérielle apportée par les institutions ou les fondations, c’est surtout sur la dimension humaine sur laquelle les parrainés ont insistée et témoignée. Un système de parrainage, qui fonctionne : 7 jeunes sur 10 passant par ce dispositif décrochent un job dans les 6 mois.

Ces rencontres de la fraternité étaient aussi l’occasion de récompenser des jeunes ayant réalisé des actes de bravoure exceptionnels comme ceux de Valentin Pailliez invité au pupître de la Préfecture de Toulouse. Valentin Pailliez n'est pas un lycéen comme les autres. En mars 2018, il a reçu le prix "Jeune Lauréat du Prix du Civisme" par l'Ordre National du Mérite. Il passe le baccalauréat cette année. Et malgré, son jeune âge, 19 ans, il a déjà sauvé la vie à plusieurs personnes (…)

Écouter le podcast

Valentin Pailliez souhaite devenir plus tard Sapeur-Pompier. Il a d'ailleurs effectué de nombreux stages auprès des soldats du feu. Une formation qu'il a pu mettre en pratique sur le terrain en sauvant de nombreuses "vies". Un jeune homme avec une grande humilité, beaucoup de gentillesse et de l'empathie pour les autres. Et malgré sa timidité, Valentin Pailliez sait comment réagir dans les situations difficiles. Des situations qui auraient pu être dramatiques pour les personnes dont il a croisées le chemin. Heureusement, Valentin Pailliez était là...Il passait par hasard ! 

Un franc succès pour ces Rencontres de la Fraternité. Un coup de pouce qui marche … Et qui devrait se poursuivre encore, à l'initiative du Préfet de la Région, Pascal Mailhos.