Actus locales

La Haute-Garonne touchée par un épisode de pollution à l'ozone

27 juin 2019 à 16h35 Par Stéphanie Mosbach
Atmo Occitanie à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Avec le rayonnement solaire et le trafic routier, le niveau d'ozone est particulièrement élevé. Atmo Occitanie, l'observatoire régional de la qualité de l'air, estime que la qualité de l'air sera "médiocre à mauvaise" pour toute la journée de demain vendredi 28 juin 2019, avec un indice de qualité de l'air de 8 sur 10. 

Si la température est surveillée de près, l'air aussi que nous respirons. Ecoutez les explications de Thierry Suaud, Président d'Atmo Occitanie (...)

Écouter le podcast

La qualité de l’air est notée sur une échelle qui va de 0 à 10. 10 étant la pire appréciation possible. Selon les prévisions établies par Atmo Occitanie, le département va être touché par un épisode de pollution de l’air à l’ozone ce vendredi 28 juin 2019. Ce jeudi en Haute-Garonne, les températures en hausse ont entraîné la formation d'ozone et la qualité de l'air est de 7 sur 10.

En cas de pic de pollution prévu ou constaté par Atmo Occitanie deux procédures sont prévues, selon le niveau de pollution et sa persistance :
- la procédure d’information et de recommandation : diffusion de recommandations sanitaires, destinées à protéger les populations sensibles ou vulnérables, et comportementales, destinées à limiter les émissions polluantes.

- la procédure d’alerte : prévoit des mesures d’urgence graduées, dans les différents secteurs concernés, pour faire diminuer les émissions polluantes.

Les mesures d’urgence prévues sont graduées et adaptées à la situation. Avant la mise en œuvre de la circulation différenciée, le préfet consulte un comité départemental d’experts (services de l’Etat concernés, collectivités locales, ATMO Occitanie, Météo France…). 

Une liste de mesures en cas de procédure d’alerte est mise en œuvre par le préfet, en fonction de la durée, de l’intensité et de la nature de l’épisode de pollution. Actuellement la Haute-Garonne est concernée par une "procédure d'information et de recommandation". En Haute-Garonne, depuis octobre 2017 et la mise en place du dispositif d’urgence en cas d’épisode de pollution de l’air ambiant, la situation n’a jamais nécessité la mise en place de la circulation différenciée.

Pour rappel, la circulation différenciée est un dispositif pour limiter le nombre de voitures polluantes en circulation. Seuls les voitures, camionnettes ou deux-roues équipés de certaines vignettes Crit'air ont le droit de circuler dans une zone définie.