La fin du procès

29 juin 2009 à 0h00 par La rédaction

"Le petit village va �tre dispers�, c'est la fin", lance un pompier � l'un de ses coll�gues. C'est vrai que ce proc�s �tait devenu une petite communaut� o� tout le monde avait fini par se conna�tre : le service de s�curit�, les journalistes, les avocats, les experts et certaines parties civiles. Tous ont v�cu ces quatre mois de proc�s, subi les longueurs, verser des larmes lors des t�moignages des victimes. Que peut-on retenir de ce proc�s, une v�rit� s'est-elle d�gag�e ? Non, selon Maitre Soulez-Larivi�re qui a cl�tur� ce proc�s avec sa plaidoirie. C'est justement l'axe de la d�fense, il n'y a aucun �l�ment dans le dossier qui permet de mettre en cause Serge Biechlin ou Grande Paroisse. Et le principe en droit p�nal est la pr�somption d'innocence. A la sortie de l'audience, l'avocat a sugg�r� que " la place de ces grandes catastrophes industrielles n'�taient pas forc�ment dans les juridictions p�nales". Serge Biechlin, l'ancien directeur de l'usine, n'a pas souhait� rajouter de commentaire suite � la plaidoirie de son avocat. Le pr�sident a donc suspendu l'audience. Le jugement sera rendu le 19 novembre � 15h � la salle Jean Mermoz. Le tribunal si�gera une derni�re fois demain pour traiter des int�r�ts civils.

Dernier article