L'enregistrement du procès dérange la défense

19 février 2009 à 0h00 par La rédaction

Le proc�s AZF sera bien film�. La Cour de cassation a rendu son arr�t mardi 17 f�vrier. La demande avait �t� faite par les parties civiles. Le premier pr�sident de la Cour d'appel, Jacques Nunez, en avait accept� l'id�e au titre d'un "proc�s historique" qui s'inscrit dans "la m�moire vivante" de Toulouse. Ce n'est pas la premi�re fois qu'un proc�s sera film� m�me si cela est exceptionnel. La loi du 11 juillet 1985 autorise l'enregistrement des proc�s "historiques" pour la constitution d'archives judiciaires. Les proc�s de Maurice Papon ou de Klaus Barbie avaient ainsi fait l'objet de cette d�rogation. La d�cision de la Cour de cassation n'a pas �t� du go't de la d�fense. Maitre Soulez-Larivi�re, l'avocat de Serge Biechlin et de Grande Paroisse, n'appr�cie pas l'amalgame avec les criminels de guerre. Les images tourn�es durant ce proc�s ne seront pas retransmises imm�diatement. Elles ne pourront �tre utilis�es qu'apr�s un d�lai de 20 ans.

Dernier article


Titres diffusés

Rechercher
Aucun titre

En FM

Ariège

  • Ax-les-Thermes : 95.6
  • Pamiers : 102.9

Haute-Garonne

  • Saint-Gaudens : 93.6
  • Toulouse : 92.6

Gers

  • Auch : 88.6