Actus locales

En Haute-Garonne la réforme du permis de conduire ne passe pas. Les patrons des auto-écoles en colère !

17 mai 2019 à 19h50 Par Stéphanie Mosbach
Illustration d'une voiture école à Toulouse quartier Jean-Jaurès
Crédit photo : ©Feeling Conduite

A Toulouse, pour se faire entendre du gouvernement, les patrons des écoles de conduite de la région appellent à une manifestation le lundi 20 mai 2019, au matin.

Les nouvelles mesures sur la réforme du permis de conduire ne passent pas chez les professionnels du secteur. Développement de l’apprentissage sur simulateur et boîte automatique, conduite supervisée, portail en ligne...Le gouvernement a annoncé dix mesures d'ici cet été pour faire baisser le coût du permis de conduire de 30% et son délai de passage. Une plateforme numérique de réservation en ligne des places d’examen, Candilib, va être mis en place en place. Les candidats pourront donc s’inscrire seul en candidat libre ou devront passer par leur auto-école qui les inscrira. Elle va être expérimentée pendant huit mois dans cinq départements, dont la Haute-Garonne. Les patrons d'auto-écoles dénoncent la dématérialisation de l'inscription au permis de conduire, qui ouvre un peu plus la voie aux opérateurs en ligne et fait avancer leur métier vers une "uberisation" qu'ils jugent dangereuse. Ils s'inquiètent d'un "enseignement low cost" dispensé par des moniteurs indépendants sans contrôle qui mettra selon eux en péril la formation et la sécurité sur la route. Dans le département, qui comptent 250 écoles de conduite, le permis de conduire coûte entre 1 500 et 1 800 euros avec un délai d’attente d’environ 60 jours. "Une mesure qui ne changera rien et qui ne réduira pas les délais pour passer l’examen, qui pointent la sécurité routière", selon Serge Moustrou, Président de l'association de "Défense des Auto-Ecoles en colère".

Écouter le podcast

Serge MOUSTROU, Président de l'association de "Défense des Auto-Ecoles en Colère"

Ils réclament une hausse des inspecteurs pour faire passer l’examen. "Si le nombre d’inspecteurs du permis n’augmente pas, il n’y a aucune raison d’accélérer l’obtention de l’examen. Il n’y aura pas plus de places pour les candidats.", ajoute le Président de l'association de "Défense des Auto-Ecoles en Colère". 

Pour se faire entendre, en Haute-Garonne, les professionnels du secteur, aux côtés des ambulanciers et des taxis, appellent à une manifestation lundi 20 mai 2019. A l'heure où nous écrivons, information Toulouse FM, à Toulouse, elle débutera à partir de 9 heures. Avec un départ prévu depuis le parking du Stade rue Troènes, aux Sept-Deniers, pour une opération escargot sur le périphérique. Un cortège qui devrait rallier la rocade intérieure en direction de la préfecture. Avec pour objectif : être reçus à la préfecture Toulouse-Haute-Garonne dans la journée de lundi pour faire entendre leurs revendications. Un rendez-vous est programmé à 14 heures, entre les manifestants et les services de la préfecture.