Coronavirus : Toulouse passe en « zone d’alerte renforcée »

Des restrictions supplémentaires. Alors que le nombre de cas de Covid-19 continue de grimper chaque jour en France, Olivier Véran a annoncé ce mercredi soir de nouvelles mesures pour faire face à l'épidémie de Coronavirus. La métropole de Toulouse passe en zone d'alerte renforcée. Nos départements de l'Ariège, du Gers et de Haute-Garonne sont eux en zone d'alerte "simple".

TOULOUSE FM
Toulouse passe en zone dalerte renforc�e en raison de la circulation tr�s active du coronavirus.
Crédit: Pixabay

23 septembre 2020 à 18h22 - Modifié : 24 septembre 2020 à 1h28 par Guillaume Pannetier

Le ministre de la Santé a indiqué que plusieurs métropoles dont celle de Toulouse étaient désormais en « zone d’alerte renforcée ». Une zone dans laquelle le taux d'incidence dépasse le seuil des 150 cas pour 100 000 habitants. De nouvelles restrictions sanitaires vont s'appliquer ces prochains jours dans la ville Rose et les communes de la Métropole.

Les bars devront fermer à 22 heures

Plusieurs mesures vont entrer en vigueur à partir de ce samedi : 

  • Les bars devront fermer à 22 heures maximum (dès ce lundi).
  • Les fêtes locales et étudiantes seront interdites.
  • Les visites en Ehpad seront possibles uniquement sur rendez-vous.
  • Les salles des fêtes et polyvalentes seront fermées.
  • Le télétravail devra quant à lui être favorisé dès que possible. 
  • Les salles de sport et les gymnases seront fermées.
  • Les rassemblements seront limités à 10 personnes dans l’espace public.

Les départements en zone d'alerte "simple"

Dans le Gers, la Haute-Garone et l'Ariège, où le taux d'incidence dépasse 50 cas pour 100 000 habitants, les fêtes, mariages, anniversaires ou tombolas sont limités à 30 personnes.

Circulation active du virus à Toulouse

À Toulouse, le seuil d’alerte a été largement franchi puisque le taux d’incidence mesuré ce week-end était de 226 cas pour 100 000 habitants, selon les chiffres dévoilés par le préfet de la Haute-Garonne. La ville Rose n'est pas encore classée en « zone d’alerte maximale ». Elle pourrait l'être si le taux d'incidence continue d'augmenter. Aujourd'hui sont concernées Aix-Marseille et la Guadeloupe en alerte maximale. Dans ces régions, Olivier Véran a notamment annoncé la fermeture totale des bars et des restaurants.

Sur la région Occitanie, l'Agence régionale de santé comptabilisait mardi 22 septembre 319 personnes hospitalisées (dont 87 en réanimation), et 572 décès constatés en établissements de santé.

Dernier article