Coronavirus : l'hôpital mobile de Toulouse déployé à Bayonne

C'est une première en Europe et elle vient de Toulouse ! On vous présente cet hôpital mobile et autonome qui se monte en quelques minutes seulement.

TOULOUSE FM
Un h�pital mobile imagin� par le Samu 31 et une entreprise de Toulouse d�ploy� � Bayonne.
Crédit: CHU Toulouse

10 novembre 2020 à 14h06 - Modifié : 10 novembre 2020 à 14h47 par Guillaume Pannetier

Une unité de réanimation mobile. Ce camion s’ouvre en accordéon pour déplier avec 5 boxs. 2 mètres de long et 66 mètres carrés au total pour des unités qui peuvent ensuite accueillir 18 patients, dont certains en soins intensifs. Le Camion est baptisé Umpeo pour Unité Mobile Polyvalente Europe Occitanie, est arrivé hier à Bayonne pour soulager l’hôpital des patients Covid-19.

Mais ce n’est pas sa seule utilité...

"Une fois que l'on est dedans, c'est comme un hôpital et comme tous les hôpitaux, il y a une salle de soin, une zone dédiée à l'hygiène au lavage des mains, un réfrigérateur pour les médicaments qui doivent rester au froid." précise le Vincent Bounes, le chef du Samu 31. La structure en accordéon se déploie rapidement et en 45 minutes à peine l’unité est opérationnelle. La structure permet d'améliorer la gestion des flux de patients et d'augmenter, temporairement, la capacité d'accueil de patients Covid-19. Une initiative du SAMU de Haute-Garonne conçue par l’entreprise toulousaine Cegelec Defense. 

Un prototype qui a coûté 2,3 millions d’euros, en partie financé par des fonds européens. Actuellement, une dizaine de personnes sont en réanimation à Bayonne pour cause de coronavirus. Un chiffre en évolution constante.

Cette nouvelle structure sera ainsi la plus grande unité mobile d'Europe. Umpéo va rester 2 à 3 semaines dans le Pays Basque pour prendre en charge les patients non Covid des Urgences, le temps de passer le pic de l’épidémie.

Dernier article