Confinement : Le gouvernement décide de fermer les rayons de supermarchés face à la colère des petits commerces

Fini l'achat des vêtements, de maquillage ou encore de jouets dans les grandes surfaces. Depuis ce matin, la vente des " produits non essentiels " est interdite dans les supermarchés. C'était le cas des livres et autres produits culturels déjà depuis ce week-end.

TOULOUSE FM
Les rayons droguerie, parfumerie et hygi�ne des supermarch�s restent ouverts.
Crédit: Pixabay

3 novembre 2020 à 9h14 - Modifié : 3 novembre 2020 à 9h35 par Guillaume Pannetier

Des rayons entiers fermés dans les supermarchés. Ne soyez pas surpris, à partir d’aujourd’hui, seuls les produits dits essentiels peuvent être vendus en grande surface. Une mesure prise par le gouvernement alors que de nombreux commerces ont l’obligation de fermer à cause du confinement. 

Acheter un roman, un appareil photo ou une paire de bottines en supermarché : ce n'est plus possible. Seuls les rayons alimentaires, d'hygiène, de nettoyage, de bricolage et d'informatique sont maintenus. La fronde s'était amplifiée ces derniers jours chez les petits commerçants, contraints de fermer durant le confinement, tandis que les grandes surfaces peuvent rester ouvertes.

Un impact important pour les petites villes

Si cette décision est plutôt bienvenue pour le président de l’union des entreprises de proximité d’Occitanie, Roland Delzers demande un renforcement des aides de l’Etat pour faire face à cette deuxième période de fermeture contrainte. Et cela risque d’impacter lourdement les petites villes, plus que les grandes métropoles comme Toulouse explique le président de l'U2P.

Écoutez les réactions de Roland Delzers, président de l’union des entreprises de proximité d’Occitanie 

Dernier article