Actus locales

CHU Toulouse : Grève au service de néonatologie de l'hôpital des enfants

07 janvier 2019 à 12h35 Par Stéphanie Mosbach
Hôpital des enfants CHU de Purpan à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Pour la première fois le service néonatologie de l'hôpital des enfants au CHU de Purpan à Toulouse est en grève. Débuté le 1er janvier 2019, le personnel soignant, infirmières, puéricultrices, auxiliaires réclament davantage de moyens. Ils dénoncent des conditions de travail devenues difficiles. Le seul service situé dans la zone ouest de l'Occitanie spécialisé dans la prise en charge des grands prématurés et des lourdes pathologies entame une grève illimitée. Depuis le mois de juillet 2018, ils dénoncent un manque de personnel et de moyens. 120 personnes travaillent dans ce service mais pour le personnel "Le compte n'y est pas ! Il manque du personnel structurel pour travailler correctement auprès des patients." Régulièrement au moins une personne du service est appelée à revenir en heures supplémentaires pour remplacer des arrêts maladies ou maternité. Selon le syndicat CGT, qui porte cette grève, "il manque dix personnes pour palier au problème". Malgré la grève, le service est assuré auprès des patients. Un rassemblement est prévu le jeudi 10 janvier 2019 à 14 heures devant l'Hôpital des enfants avant la mobilisation nationale du 15 janvier pour "protester contre la casse du service public et le manque de moyens dans le hôpitaux".

De son côté, en réponse, la direction du CHU, par la voix d'un communiqué, souligne que "l'effectif est actuellement au complet avec 81 infirmières pour 4 lits de réanimation, 21 lits de soins intensifs, 16 lits de soins standard, 6 lits d'unité de néonatalogie à la maternité (UNM) à l'hôpital Paule de Viguier et 10 lits d'hospitalisation à domicile (HAD)". Elle rappelle que les effectifs dans le service de néonatologie sont normés afin d’assurer la sécurité des soins. Et que le CHU respecte scrupuleusement ces normes ainsi que les autorisations accordées par l’Agence régionale de santé.

Pour respecter le droit de grève tout en assurant la continuité du service et des soins, la direction précise qu'un ajustement capacitaire transitoire est opéré sur le seul secteur de néonatologie offrant des soins standards et présentant à date des lits inoccupés, afin de privilégier la prise en charge des petits patients qui requièrent des soins complexes dans les lits de réanimation néonatale. 

Le service de néonatologie a déjà alerté la direction depuis juillet sur les conditions de travail et le manque de matériel. Deux cadres de ce service sont partis en décembre et n'ont toujours pas été remplacés. En réponse, la direction affirme "qu’un pool de remplacement de 16 infirmières sera affecté dans le service néonatologie et confirme le recrutement de 2 cadres de santé."

En attendant, un audit médical est en cours pour évaluer les pratiques et actualiser le projet médical des services de néonatologie en lien avec l'augmentation croissante de la démographie toulousaine. 

D'ici là le personnel appelle à un rassemblement devant l'Hôpital des enfants du CHU de Purpan à Toulouse ce jeudi à 14 heures.