Avalanches risque maximal

17 janvier 2013 à 0h00 par La rédaction

La plupart des stations de ski de Hautes-Pyr�n�es �taient ferm�es mercredi, apr�s le d�clenchement de l'alerte rouge aux avalanches. Ce niveau, le plus �lev� sur une �chelle de trois, qui n'avait jamais �t� d�clench� en mati�re d'avalanches, a finalement �t� r�trograd� au niveau orange � 11 h 30. Il y a eu tr�s certainement des avalanches spontan�es. Mais elles ne sont pas perceptibles tout de suite en raison de la mauvaise visibilit�, a expliqu� Patrick Bornuat, ing�nieur � la cellule avalanches de M�t�o France. Le directeur de la station de ski de Superbagn�res, Patrice Gaut a pour sa part fait �tat de quatre avalanches qui ont coul� sur la route conduisant � la station. A Gavarnie, personne ne skie depuis lundi d�j�. "A 1800 m�tres d'altitude, il est tomb� 1,50 m�tre de neige en vingt-quatre heures, explique Christophe Fabre, le directeur de la station. Mardi matin, nous avons essay� d'acc�der au pied des pistes pour s�curiser le domaine skiable. R�sultat : nous avons mis trois heures pour parcourir 5 kilom�tres et il y avait trop de vent pour mener nos op�rations. Nous avons donc abandonn�." Un manque � gagner de 30 000 euros � Gavarnie Apr�s de nouvelles chutes de neige (de 30 � 40 cm) dans la nuit, tout le personnel a �t� mis au repos mercredi matin. "Si les conditions s'am�liorent, nous mettrons en place le plan d'intervention pour le d�clenchement pr�ventif des avalanches d�s jeudi, en esp�rant une r�ouverture progressive de la station � partir de vendredi." Manque � gagner pour la station : pr�s de 30 000 euros, m�me s'il ne s'agit pas d'une p�riode de haute fr�quentation. Mais Christophe Fabre reste optimiste : "Nous n'allons pas nous plaindre de cette belle neige ! Et nous ferons notre maximum pour que les gens puissent rapidement en profiter." Am�lioration en vue D'autres stations, ferm�es depuis mardi, tablent quant � elles sur une r�ouverture d�s jeudi. A Cauterets, on explique que le personnel est mont� � la station mercredi matin pour d�neiger, damer les pistes et s�curiser le domaine avec des explosifs. Un dispositif qui n'a "rien d'exceptionnel". "Nous avons vu pire niveau neige, la situation n'est pas inqui�tante", nous indique-t-on. M�me son de cloche � Luz-Saint-Sauveur, o� les acc�s � la station d'altitude ont �t� ferm�s pour le deuxi�me jour cons�cutif. "Nous n'avons pas de crainte particuli�re. La station devrait pouvoir refonctionner d�s jeudi", indique Bernard Dhoudain, adjoint au maire de Luz-Saint-Sauveur. Un retour au froid et au beau temps est en effet annonc�.

Dernier article