Altice rompt les accords en cours avec Vià Groupe

Nouveau rebondissement dans le ciel médiatique régional. Altice a rompu "unilatéralement" les accords en cours avec le groupe de télévisions régionales privées Vià Groupe. Suite à ce désengagement l'avenir de la chaîne Vià Occitanie est-il menacé ?

TOULOUSE FM
Le d�veloppement de BFM-Vi�-R�gions, devait notamment conduire au lancement de BFM Toulouse.
Crédit: Twitter Vi� Occitanie

3 décembre 2020 à 9h13 - Modifié : 3 décembre 2020 à 10h01 par Guillaume Pannetier

Altice Médias propriétaire des chaînes de BFTMV et BFM en régions, rompt ses relations avec Vià Groupe. Le développement de BFM-Vià-Régions, devait notamment conduire au lancement de BFM Toulouse dans les prochains mois. L'objectif était de développer un réseau de chaînes régionales locales.

Cette rupture serait à l'origine de la découverte tardive d’une dette deux à trois fois supérieure à celle qui avait été présentée par le groupe Vià au groupe Altice.

"Les conditions du partenariat entre BFM Régions et ViàGroupe à 50-50 n'étaient absolument plus réunies à l'issue d'un audit approfondi que nous avons mené et qui a révélé un certain nombre d’incohérences et un niveau de dette substantiellement plus important qu'au début des discussions. Ce partenariat à 50-50 se révélait alors impossible." explique le service communication d’Altice Médias.

De son côté Vià a dénoncé une rupture "unilatérale" : "Un cabinet spécialisé mandaté par Altice suit les comptes de la société depuis 12 mois", souligne Christophe Musset auprès de Médiacités.

Vià Groupe désormais en danger ?

"A l’heure où plus que jamais la parole doit être donnée aux régions, cette rupture soudaine risque une fois de plus de porter un coup fatal à un formidable projet vital pour la pluralité de l’information et la cohésion nationale." explique le groupe dans un communiqué. 

Pour rappel, le projet de création de BFM-Vià-Régions a été validé par le CSA le 31 mars 2020. Pour l'heure "Vià Groupe doit désormais s’attacher à tout mettre en œuvre pour préserver le projet du réseau Vià, ses 5 chaînes locales en propre – en Occitanie et en Martinique -, et ses 120 salariés en France Métropole et Outre-Mer."

Dernier article