Actus locales

A Toulouse, plusieurs centaines de personnes rassemblées contre l'antisémitisme

20 février 2019 à 09h03 Par Stéphanie Mosbach
Des élus de tous bords réunis au centre de la sculpture du Mémorial de la Shoah à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Mosbach

Près d'un millier de personnes se sont rassemblées mardi soir devant le Mémorial de la Shoah, près du Grand Rond à Toulouse, pour dire "Non à l'antisémitisme". Un rassemblement lancé par le PS, suivi par plusieurs partis politiques et mouvements associatifs. Une vingtaine en tout, pour dénoncer la hausse des actes antisémites et la banalisation de la violence. Dans la foule, au-delà de la communauté juive de Toulouse, régulièrement visée par des tags, insultes, menaces … de très nombreux Toulousains ont voulu témoigner de leur inquiétude mais aussi dénoncer ces actes anti-juifs et la banalisation de la haine. Un rassemblement solennel où les responsables politiques se sont réunis à l'intérieur de la sculpture central, formant une chaîne solidaire et le mot "#Ça suffit". Il y avait aussi quelques gilets jaunes. Pas de prise de parole. Avant la minute de silence, les noms des victimes de l'antisémitisme, notamment ceux lors des attentats commis par Mohamed Merah en 2012, ont été cités, les uns après les autres, lentement. Avant qu'une Marseillaise ne soit entonnée, puis applaudit. Parmi les personnes présentes, Robert, professeur d'université, "inquiet de cette montée de la violence" (...)

Écouter le podcast

Une banalisation qui prend la forme de tags de croix gammées sur la façade du Capitole, d'inscriptions sur des panneaux d'informations ou encore des messages haineux, incitant à la violence. Ils sont apparus ces dernières semaines en marge des manifestations du mouvement des Gilets Jaunes. Certains en voient régulièrement apparaître sur la voie publique. Pour le président du Conseil représentatif des institutions juives Midi-Pyrénées, Franck Touboul "La Haine est passée de internet à la rue. L’antisémitisme ne passe pas que par de la violence physique.". 

Écouter le podcast

Selon un bilan dressé par le ministère de l'Intérieur, les menaces et les violences visant les Juifs ont augmenté de 74% en 2018. La Ville rose n’est pas épargnée par ces actes antisémites, qui apparaissent de plus en plus ces derniers mois en marge des manifestations du mouvement des Gilets Jaunes. Pour l'avocat toulousain Jacques Lévy "Ce rassemblement est très important. Une prise de conscience comme un sursaut républicain.". 

Écouter le podcast

Des gens debout devant et aux abords du Mémorial de la Shoah, près du Grand Rond, rassemblés entre 19h et 20h, qui ont échangé, discuté durant de longues minutes. Certains étaient venus en familles, entre amis ou entre collègues. Si tous les bords étaient représentés, il y avait également tous les âges, des jeunes et des moins jeunes.