Actus locales

À Toulouse, des policiers déposent symboliquement leurs menottes en signe de protestation

12 juin 2020 à 16h46 Par Guillaume Pannetier
Au moins 200 policiers se sont rassemblés devant le commissariat central ce jeudi à 17 heures.
Crédit photo : Martin Lom

Expression d’un trop-plein en réponse aux mesures annoncées par Christophe Castaner, dans un contexte de manifestations contre les violences policières, des policiers ont jeté leurs menottes au sol à Toulouse.

200 policiers rassemblés devant le commissariat de Toulouse ont jeté leurs menottes au sol, ce jeudi 11 juin après-midi vers 17 heures. Un geste symbolique fort, en signe de protestation. Ce mouvement spontané fait suite aux propos du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, en ce début de semaine, qui a annoncé une série de mesures en réponse aux manifestations contre les violences policières.

« En nous interdisant la méthode de la clé d’étranglement pour procéder à des interpellations, alors que c’est quasiment notre seule technique pour maîtriser un individu incontrôlable, on se sent lâchés par le gouvernement », exprime un représentant du personnel au sein du syndicat Alliance. « Depuis quelques années, on fait notre boulot et on tient le coup dans la lutte contre le terrorisme, lors les conflits sociaux, les manifestations des Gilets jaunes. Et là, on nous lâche. La coupe est pleine ».

Dans la soirée, leurs collègues de permanence de nuit ont à leur tour organisé un rassemblement devant le commissariat, et déposé leurs menottes.